top of page
2021.png

L'UPAW 2021 s'est tenue sur le barrage du Port Hercule à Monaco du 4 au 8 juillet. Cette année, nous avons fièrement récolté 45 000 euros pour le FPA2 afin de financer leur initiative, l'Alliance du Phoque Moine, en faveur de la protection des phoques moines en Méditerranée. Les artistes ont eu l'occasion de mettre en valeur leurs talents dans un cadre unique tout en soutenant une fois de plus la préservation de la Planète, puisque le thème retenu cette année était « La Planète et ses Couleurs ».

Olivier Wenden, vice-président de la FPA2, a déclaré : "il faut vraiment trouver des solutions pour préserver l'environnement aujourd'hui. Créer un lien entre l'Art et la préservation de la planète, comme UPAW est capable de le faire chaque année, est important pour élever la sensibilisation auprès du grand public.

cheque.jpeg

ANDREA RAVO MATTONI NADIB BANDI
MICHAEL BEERENS MANOMATIC MISTERPIRO CHICADANIA
PEZ
JACQUES SCHNEIDER CACAO ROCKS
MR ONE TEAS
TONES ONE EDK

gruppo 2021.jpeg
andrea-ravo-mattoni-upaw2021-.jpeg

Andrea Ravo Mattoni (Italie)

L'intérêt de Ravo pour l'art classique, ainsi que les traditions héritées de sa famille et ses études universitaires, le conduisent à la restauration du classicisme dans l'art contemporain en 2016.

 

« Ma conception du street art est un hommage à mes origines et à ma terre. Une reconnaissance très forte des grandes peintures du passé et de tout ce qui est à la base de notre culture visuelle.  Je dois poursuivre ce projet avec vigueur. Je voudrais faire passer un message de reculturation, d'espoir et de beauté."

L'utopie naissante est celle d'une galerie d'art en plein air de peintures qui jusqu'à présent n'ont été exposées et "enfermées" que dans certains des plus grands musées du monde.  

Suivez-le ici :  @andrea_ravo_mattoni 

NADIB BANDI (France)

Nadib est un artiste français, originaire de Genève, qui travaille à Paris. Issu du mouvement graffitti des années 90, il qualifie lui-même son travail de graffitti abstrait contemporain ou de post-graffiti futuriste. Comme beaucoup d'artistes de sa génération, il commence à pratiquer le graffitti dans les gares.  

 

Aujourd'hui, après plus de 20 ans, il a acquis une certaine expertise artistique avec ses installations, peintures, murales, dessins et travaux d'édition.  

 

Suivez-le ici :  @nadib_bandi

nadib-bandi-upaw_monaco2021.jpeg
beerens-michael_upaw_monaco2021-.jpeg

MICHEL BEERENS (France)

Né en 1984, Michael Beerens vit et travaille en région parisienne. Son travail associe ses deux passions, l'art et le monde sous-marin. Il commence à peindre des graffitis dans les rues à l'adolescence dans les années 90. Lors d'un voyage, il découvre la plongée et en grandissant il développera une passion pour ces deux activités. A 24 ans, il devient plongeur pour embrasser une carrière de vidéaste sous-marin professionnel. 


Parallèlement, il commence à peindre dans la rue. Sa passion pour le monde sous-marin lui confère une sensibilité particulière à la nature et aux animaux, qui devient le fil conducteur de son travail.

 

Il a réalisé de multiples projets en faveur de l'environnement au fil des années comme Modern Fables, Deeplight, et aujourd'hui il a rejoint l'association Depth Guards et s'implique autant qu'il le peut à travers des ateliers de sensibilisation dans les écoles ou à travers des événements caritatifs.

 

Suivez-le ici :  @michaelbeerens

CHICADANIA (Colombie)

Chicadania est née à Paris en 1978. D'origine colombienne, elle a passé les premières années de sa vie en France avant de s'installer en Colombie avec ses parents. Elle a acquis plusieurs diplômes en art : elle a étudié l'art à l'Université Jorge Tadeo Lozano de Bogotà, en Colombie, à l'Université de Barcelone (UB), et a obtenu un diplôme en direction artistique de l'école Elisava de Barcelona ainsi qu'une maîtrise en Culture Contemporaine à l'Université de l'Université de Catalogne (UOC). Au cours de ses premières années d'expérimentation, elle adopte le style kitsch, typique de la culture colombienne, et pratique avec différents types de matériaux, d'accessoires et de couleurs.  

 

Elle découvre alors la fonderie de bronze en Europe, ce qui éveille sa passion pour la sculpture. En 2016, elle participe au deuxième événement Ciudad Mural à Madrid, où elle réalise une fresque pour la première fois. Depuis, elle se passionne pour la peinture de portraits réalistes dans la rue, principalement de ses enfants. Elle se définit comme une créatrice qui ne cesse de découvrir. Sculpture et street art s'intègrent en un même artiste : deux mondes, deux dimensions, deux intentions.

 

 

Suivez-la ici :  @chicadania

chicadania-upaw_monaco2021.jpeg
manomatic-siville_upav-2021.jpeg

MANOMATIC (Espagne)

Manomatic (1982) est une artiste plasticienne liée au monde du graffiti et de l'art urbain. En 1998, il commence à se consacrer à la création artistique en tant qu'artiste autodidacte qui découvre le monde du graffiti grâce à des amis en Andalousie. Il suit ensuite un cours de technicien supérieur de l'image et un cours de technicien supérieur du son en 2002 et 2004. Il complète ensuite une formation d'assistant graphique pour se perfectionner sur le plan technologique. Il réalise actuellement des peintures murales ainsi que des peintures sur toile.

 

Depuis 2010, il possède un musée d'art urbain en plein air dans le quartier historique de la ville de Huelva, présentant son propre art du graffiti sur les murs de la ville. Il participe également régulièrement à des festivals d'art de rue.  

 

Suivez-le ici :  @manomatic_official

MONSIEUR PIRO (Espagne)

Mister Piro est un artiste visuel et urbain. Il est diplômé de l'université Complutense de Madrid, où il est basé. Sa carrière artistique a commencé par des graffitis dans la rue, et son style a ensuite été complété par l'aquarelle et l'acrylique dans son atelier.  Il a su allier ces deux styles contrastés, ce qui lui donne un style tout à fait unique, vibrant et coloré, embrassant une palette qui va des rouges les plus chauds, aux bleus les plus électriques.

Il apporte la délicatesse de l'aquarelle sur les murs de la rue, où les extérieurs lui offrent une nouvelle toile, bien éloignée du papier sur lequel il crée son œuvre la plus délicate.  

 

Sa technique est basée sur l'improvisation, combinant des peintures en aérosol plus agressives et des aquarelles délicates sur différentes surfaces. La fluidité de l'eau et la volatilité de l'atmosphère remplissent son art de lumière et d'expression, créant un monde qui nous emmène du figuratif à l'abstrait total.

 

Suivez-le ici :  @misterpiro

mister-piro-monaco2021.jpeg
cacao-rocks-upaw_monaco2021.jpeg

CACAO ROCKS (Grèce)

Yassonas Megoulas (ou Cacao Rocks), fils du sculpteur Georges Megoulas, est né à Athènes en 1985. Il a commencé à expérimenter le graffiti à seulement 12 ans et est actif sur la scène du street art depuis 1999. Il a étudié la littérature française à l'Université d'Athènes et à l'Université d'Angers en France. Il étudie ensuite à l'école de photographie focus grâce à une bourse qu'il obtient en remportant le concours de vidéo d'art "Shoot It" (2011).  

 

Son travail a été exposé dans diverses fondations et musées à travers le monde, tels que le Onassis Cultural Center et la Salomon Arts Gallery NY.  

 

Son art et son travail ont été couverts par des médias internationaux tels que le New York Times, National Geographic, la BBC et The Guardian. Il a également été invité par plusieurs universités et organisations à organiser des conférences et des ateliers en Grèce et aux États-Unis (Université du Michigan, TedX, la Fondation Onassis, etc.)

Ses techniques artistiques varient beaucoup, par exemple la peinture, la sculpture, les installations, l'art vidéo et les performances. Il a également créé des œuvres d'art pour des marques internationales.  

 

Suivez-le ici :  @cacaorocks

TONES (Suisse)

Né à Genève, TONES cultive depuis son enfance un goût très prononcé pour le dessin. Il est d'abord attiré par le style graphique illustratif inspiré des bandes dessinées, puis ne découvre le graffiti qu'en l'an 2000 après une rencontre déterminante avec le graffeur Rey. Il se concentre donc sur cette nouvelle forme d'expression, directement inspirée du style traditionnel new-yorkais, et s'affirme peu à peu comme écrivain (graffiti/peintre). 

Technicien des lettres et disciple du "Style", sa signature est de faire danser les lettres à travers des connexions complexes et des courbes audacieuses, tout en suivant le code du style new-yorkais.  

 

Une autre spécialité de son travail est d'agrémenter ses lettrages d'éléments illustratifs en mélangeant subtilement "cartoonisme" et style graphique, ainsi que d'interagir avec l'environnement dans lequel il peint. Cette combinaison étroite lui permet de créer un lien entre lui-même et les murs de la ville dans laquelle il peint, créant ainsi un travail sur mesure en fonction du lieu. En mêlant réalisme et graphisme, il invite le spectateur dans un univers fictif, ludique, parfois décalé, mais toujours haut en couleur.

 

Suivez-le ici :  @tonesrock

tones-upaw_monaco-2021.jpeg
el-pez-upaw_monaco2021.jpeg

PEZ (Espagne)

PEZ, José Sabaté, a commencé à taguer à Barcelone en 1999. Il se rend vite compte qu'il peut transmettre de bonnes ondes et de la positivité aux passants dans les rues de Barcelone grâce à son personnage (el pez, ou le poisson). Après quelques années, il commence à voyager à travers le monde pour peindre, et adopte le langage universel du Sourire, avec lequel il touche l'ensemble du public. 

Le poisson toujours souriant est présent dans toutes ses œuvres d'art, faites de couleurs fortes et de positivité, une balade pleine de joie qui va du graffiti classique au pop art expérimental. 

Ces dernières années, PEZ n'a cessé de voyager, de peindre et d'exposer son travail dans des galeries du monde entier.

Il est une référence incontournable dans le monde entier en matière d'art urbain. Son travail est présenté dans certains des livres d'art de rue les plus importants, tels que "Street Logos" ou "The art of Rebellion". Il est important de souligner qu'il est également apparu dans le film de Banksy "Exit through the gift shop" et sa collaboration avec des marques comme Adidas, Toyota, Reebok, Ecko Ultd. Son travail a été vendu par les meilleures maisons de vente aux enchères en France telles que Tajan, Art Curial, Blancs Manteaux, Auguttes. 

Pez a tellement aimé l'UPAW en 2021 qu'il a demandé à revenir pour participer une deuxième fois cette année.

 

Suivez-le ici : @pezbarcelona

JACQUES SCHNEIDER 
(Luxembourg)

Jacques Schneider est un artiste/activiste luxembourgeois attaché aux valeurs humanistes.  

 

"Vivre ensemble, construire un avenir commun, entretenir des relations cordiales et recommencer est notre destin... rien n'est sûr, l'extrême fragilité de l'équilibre qui nous unit doit nous interroger sur l'importance et le rôle que chacun de nous joue dans la création d'un avenir meilleur, avec plus d'égalité entre les peuples. La seule condition pour se rapprocher d'une paix mondiale durable. C'est dans ce contexte que j'imagine, dessine et peins mon art."

 

Qu'elles soient picturales, photographes, textiles, ses créations sont une porte d'entrée vers les autres, un trait d'union entre les gens, une porte ouverte.

Il privilégie l'égalité, la préservation de la nature et de la tradition, la transmission de notre culture et de notre savoir-faire, tout en respectant des valeurs telles que les circuits courts, l'utilisation de matières premières éthiques, vegan, avec les labels Fairwear ou Fairtrade.  

 

Suivez-le ici :  @jacques_scheneider

jacques-schneider.jpeg
mroneteas-upaw_monaco-2021.jpeg

MR. ONE TEAS (Monaco)

M. OneTeas a commencé le graffiti en 2005. Autodidacte, il développe son style au fil des voyages, des rencontres et des échanges, laissant son empreinte dans les rues des grandes villes internationales. Son travail porte sur l'obsolescence programmée en donnant une autre vie aux matériaux et objets de consommation du passé tout en illustrant les maux de notre société. Il puise son inspiration dans les milieux médiatiques, politiques et culturels. En détournant les images et l'actualité, il nous offre sa vision critique de la société, empreinte d'humour et d'originalité.

En 2019, il réalise sa première rétrospective muséale à la Galerie Lympia, ancienne prison de Nice, avec l'exposition « Reality Show 2.0 » traitant de divers maux de la société actuelle, en mettant le spectateur face à de nombreux excès de notre réalité.

 

Suivez-le ici : @mroneteas

bottom of page